mardi, septembre 09, 2008

Abdoulaye Tiemogo et l'éthique journalistique


 Q.(Agnan Kayorgo): Quelle est la situation globale de la presse privée nigérienne?

Abdoulaye Tiemogo: Aujourd'hui, je pense qu'il y a deux situations qu'il faut décrire, compte tenu des expériences vécues. Il y a d'abord la situation du métier. Aucun journaliste nigérien, s'il est honnête, ne peut dire qu'il est entravé dans l'exercice de sa profession. Nous écrivons ce que nous estimons être bon pour la démocratie nigérienne, pour notre pays, pour la population dans le cadre de l'information et de l'éducation. Il y a une liberté de ton au Niger et personne ne peut dire le contraire. Il y a une autre situation, c'est celle de tous les journaux privés que ce soit au Niger ou au Burkina : la situation financière. Dans la presse privée il faut beaucoup de moyens. Même au niveau de la presse étatique, les moyens ne suffisent pas, à plus forte raison la presse privée ou vous êtes votre propre promoteur. Nous sommes en train de réfléchir avec le Conseil supérieur de la communication sur comment aider la presse privée à évoluer positivement.Abidjan 26 Octobre 2007.
10 mois plutard...repondant au meme journaliste apres un "reamenagement" politique au Niger

Q.(Agnan Kayorgo):  Justement avec toute cette situation, quel visage présente la presse nigérienne ?

Abdoulaye Tiemogo• C’est le désarroi pour la presse au Niger aujourd’hui ! Dans l’interview que je vous ai accordée à l’époque à Abidjan, j’étais sûr de moi en vous disant qu’il n’y avait pas d’inquiétude pour les journaux nigériens, les gens pouvaient s’exprimer librement.
Mais aujourd’hui et depuis un an que le président Tandja a récupéré la totalité du pouvoir malgré le caractère du régime semi-présidentiel, c’est la débandade. Aujourd’hui, aucun journaliste sincère ne peut dire qu’il peut faire correctement son métier. La presse nigérienne actuellement est au plus mal.Ouagadougou: 2 septembre 2008
Lire:
Abdoulaye Tiémogo du "Canard déchaîné" : “Pourquoi j’ai fui le Niger”
Interview du journaliste Abdoulaye Tiémogo par un Burkinabè. 

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil